L’aventure agricole

 

Rares sont les châteaux à détenir encore un territoire agricole. Et surtout à 50 kms de Paris ! Sur près de 500 ha, à l’extrémité ouest de la Forêt de Fontainebleau, entre le château et le village de Courances (91) et ceux de Fleury-en-Bière (77), d’ouest en est, s’étend donc un ensemble de champs, d’un seul tenant, coupé seulement par l’autoroute du Sud, (juste au nord du péage de Fleury).

 

Dix cousins propriétaires ont choisi d’y tenter une nouvelle agriculture, de passer de l’agriculture conventionnelle à l’agroécologie et à l’agriculture biologique. Progressivement, en ne labourant plus, en ne laissant plus de sols nus, en pratiquant les semis sous couverts de l’agriculture de conservation pour reconstituer la vie des sols. A l’hiver 2014-2015, le plus important projet d’agroforesterie (70 ha) en Ile-de-France sera mis en place dans ce même but de remettre de la vie dans les sols. Une cinquantaine d’hectares de légumes en plein champ bio, irrigués est également prévue – un maraîchage à une autre échelle que le nouveau potager bio (en 2015) du château (2.8 ha) ! Nous souhaitons également réintroduire l’élevage dès que possible, qui fonctionne de pair avec l’agriculture bio. Saviez-vous qu’aujourd’hui, personne ne produit de lait bio en Ile de France ?! L’idée globale n’étant plus de spéculer sur les prix du blé à Chicago mais de… nourrir Paris  « de la fourche à la fourchette » avec des produits de qualité, à l’image des Jardins de Courances…

 

A découvrir : le site internet « Nourrir Paris », consacré à cette aventure

 

A lire : « Nourrir Paris », par Valentine de Ganay

« Des arbres dans la plaine pour cultiver du bio », Le Parisien

« Courances, le champ des possibles », La Ruche qui dit Oui !

« Avec la plaine de Courances, Valentine de Ganay veut nourrir Paris », Grand Paris Metropole

 

Photographie : Jean-Louis, André, Michel et Paul de Ganay dans les champs.